10/8/gratuit pour les adhérents

 

Pour finir cette belle saison, quoi de mieux que faire la fête, se retrouver avec nos amis, et les autres, en extérieur, et profiter de ce moment…

Nous avons convié la Fanfarrosoir, éternels trublions de l’Ancienne Prison, pour animer cette soirée, et un de nos coups de cœurs, une découverte, 6 clarinettes basse, une formation pas banale…

Et en prime, quelques surprises…

 

Nadja

Jean-Paul Autin, Michel Mandel, Clément Gibert, Sylvain Nallet, Emmanuelle Saby, Samuel Chagnard (clarinette basse)

 

En 1928, André Breton publie « Nadja », récit de sa rencontre avec une inconnue dans une rue de Paris, et des quelques semaines qui s’en suivirent. S’il ne contient  ni  description  ni reproduction du visage de  Nadja, le livre comporte de nombreuses photos et dessins. Il n’y manquait que la musique.

C’est chose faite. En douze tableaux musicaux, le compositeur Guillaume Grenard illustre le récit d’André Breton. Et pour le fondateur du surréalisme, il a choisi le plus surréaliste des orchestres : six clarinettes basses ; et derrière ces bâtons d’ébène, six fortes personnalités musicales.