Clément Merienne : piano, machines

Paul Eluard disait qu’il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel. C’est ce que fait Clément Merienne en utilisant un matériel inspiré des musiques anciennes comme le Gagaku ou la musique renaissance, des musiques électroniques comme la minimale, et des musiques contemporaines comme le drone ou la musique répétitive.

Par le biais de compositions et d’improvisations, Clément propose un voyage mouvant dans les formes et dans les timbres. Entre jazz, évocations de musiques traditionnelles ou contemporaines, quelles soient spectrales, sérielles ou minimalistes, le pianiste s’amuse à tromper la perception des spectateurs, à éloigner les sonorités de l’instrument des territoires connus, afin de créer un lieu musical propice à la rencontre des imaginaires.